Damián Siqueiros fr

Qu’est-ce que notre identité ? D’où viennent nos choix, nos goûts, nos rêves, nos désirs ? Jusqu’à quel point les institutions sociales et religieuses participent-elles à la construction de notre identité et influencent-elles nos comportements ? Damián Siqueiros ne cherche pas à répondre à ces questions, mais plutôt à confronter le spectateur avec elles. Il cherche à créer un dialogue entre le spectateur et ses images afin d’amener celui-ci à reconsidérer la manière dont il se perçoit. Le travail de Damián Siqueiros ne cherche pas à scandaliser ni à juger. Il invite sereinement le spectateur à s’interroger sur la véracité de son identité. Déplacée hors de ses références sociales, celle-ci, qui semble à priori si naturelle, se révèle beaucoup plus complexe.

L’artiste utilise la photographie numérique comme un médium lui permettant d’effacer les limites entre la réalité et la fiction. À la fois maquilleur, metteur en scène, photographe et éditeur, Damián Siqueiros « construit » des images riches en symboles où le choix des costumes, du maquillage, des couleurs est fondamental. Libérée ainsi du caractère documentaire, sa photographie s’apparente d’avantage à la peinture. Ses images ne vont pas sans rappeler l’esthétisme de la peinture romantique que ce soit par le traitement de la lumière où par la mise en scène de ses personnages. Cet esthétisme lui permet de s’éloigner du réel, de créer une photographie déguisée qui agit tel un écran tamisé entre le spectateur et une réalité parfois difficilement admissible.

Dans La vie comme une performance, Damián Siqueiros met en scène le dialogue chorégraphique surréaliste d’un couple dans un décor d’église où d’institutions historiques. Il nous propose une réflexion sur l’identité du couple. Il nous montre toute la complexité et la richesse que cette identité renferme et nous invite à prolonger notre réflexion sur son origine.